Bien-être avec les objets connectés

By 10 janvier 2017Actualité

Les objets connectés apportent du confort et du bien-être au quotidien, c’est leur raison d’être. Leurs nouvelles fonctionnalités cibles peuvent être les suivantes :

  • Gestion de l’énergie: L’ambition de ces services est d’optimiser la régulation hygrothermique selon le besoin des usagers. Cela consiste à mesurer des facteurs intrinsèques comme la chaleur métabolique, le niveau d’activité… mais également réaliser des mesures de variables environnementales comme l’humidité, l’éclairage, les températures intérieures, extérieures… Ce service a pour finalité la régulation des variables physiques de l’environnement intérieur du bâtiment afin d’optimiser le confort de l’occupant.
    Au-delà de ces fonctions fondamentales, les services liés à l’énergie peuvent suggérer et faciliter des actions en faveur de l’économie d’énergie, comme : piloter des équipements techniques sur place et à distance, identifier des sources de gain de confort et d’économies d’énergies et les mesurer, mais également pouvoir « s’effacer » du réseau en cas de pic de consommation ou encore basculer d’un producteur à l’autre selon les offres tarifaires et les énergies primaires disponibles.

 

  • Optimiser le confort de vie – mieux vivre et vivre mieux : L’ambition de ces services est d’améliorer l’environnement de vie au sein de l’habitat. Il s’agit de proposer des indicateurs de qualité de la lumière : intensité lumineuse, UV, renseigner sur la qualité de l’air : Hygrométrie, température, pression atmosphérique, teneur en gaz, COV, fumées, poussière, sensibiliser à la pollution électromagnétique (wifi, gsm, 3/4G, TNT, radio…), mais également de proposer un archivage des dossiers administratifs (factures électricité, gaz, eau, téléphone, web, contrats…), créer un outil de comparaison des consommations individuelles et de celles de la communauté. Cette fonctionnalité entre dans une dynamique de « ludification » (concept de gamification) des systèmes, proposer une interface d’impact de la modification comportementale sur la consommation d’énergie ou encore permettre également de gérer des services multimédia (streaming film, photos, musique, vidéoconférence)

 

  • La sécurité est également une composante de ces services portés par les objets connectés. Il s’agit de proposer des fonctions de gestion à distance des ouvrants (gestion de la présence), d’interfacer un service de télésurveillance (détecteur de mouvements et d’ouvertures) ou encore une Détection Automatique Incendie (DAI). Selon les mesures réalisées le systèmes avertira l’occupant des dépassements de seuils, intrusions… et suggérera une action d’aération, de fermeture/ouverture des ouvrants, de modification de la température de consigne, d’activation de l’air conditionnée, de nettoyage, d’évacuation des personnes sensibles le cas échéant.

 

  • Les fonctionnalités de suivi médical à domicile: L’objectif de ces services est d’assurer une prestation à domicile de pronostic/diagnostic et suivi de l’état de santé de personnes sensibles. Par personnes sensibles, on entend des personnes souffrant de pathologies chroniques (maladie cardio vasculaires, hypertension artérielle…), mais également des nourrissons ou des personnes âgées. Il s’agit alors de renseigner sur les fonctions physiologiques des occupants et d’interfacer un service de surveillance médical. Le service consiste dans la gestion d’un suivi des mesures physiologiques, la promulgation de conseils de vie au quotidien, enfin d’alerter le patient et générer un rendez-vous auprès des structures médicales d’urgence. Dans le même ordre d’idée, les objets connectés permettent d’assurer des services de rééducation et de maintien à domicile. L’objectif est d’accompagner la rééducation et le maintien de l’autonomie à domicile avec des tâches de la vie quotidienne (rééducation post AVC, post traumatique, rééducation de l’autonomie des personnes âgées…). Les exercices peuvent être de type moteur, sensoriel ou cognitif.

 

  • Interconnecter le logement dans la ville, sociabiliser : l’objectif des services est de sortir le logement de ses murs et de l’interconnecter le cas échéant avec les fonctionnalités proposées par le quartier, la ville, le territoire… ces services peuvent prendre les formes aussi variées que proposer des outils pour animer un service d’auto-partage, interconnecter le logement à l’offre de transport en commun de proximité, pousser une information générale de proximité, informer sur les animations de proximité.

 

  • La conception est également un territoire de développement pour les objets connectés avec la possibilité de reconstruction 3D des bâtiments existants, dans une logique « BIM ready ».

Pour l’ensemble de ces approches, il est important que l’objet connecté qui regroupe l’ensemble des fonctionnalités et agrège l’information nécessaire au bon fonctionnement du système, dispose d’une ergonomie d’usage adaptée. Pour cela, il est recommandé de partir de l’usage pour concevoir les services répondant à des besoins et des attentes et proposer une utilisation et une ergonomie simplifiée. La prise en compte des facteurs humains aussi bien physiologiques que cognitifs est stratégique. C’est notamment du point de vue de la gestion de la confiance dans l’administration de la confidentialité des données personnelles que l’existence d’un tiers de confiance apparait comme un point critique de la réussite du modèle. Du point de vue du service, il est important de valider son utilité, son acceptabilité et son utilisabilité en contexte réel. La personnalisation du service et la possibilité de permettre à l’usager de concevoir son propre univers de services est important, tout autant que l’objet connecté doit être beau pour être sociologiquement accepté.